Sardaigne

La Sardaigne, Roadtrip en Fourgon

Pour les vacances de la Toussaint, nous n’avions pas vraiment prévu de partir en vacances, mais c’est sans compter un appel de copains qui nous parlent de la Sardaigne ! Une île très belle, avec peu de monde à cette période, où on peut dormir partout avec le camion, du soleil et des vagues,… On a pas réfléchi bien longtemps, on a pris nos billets plusieurs mois avant et direction la Sardaigne en Octobre !

Conseils pratiques.

Nous sommes partis du 20 octobre au 4 novembre 2018

Trajet : A cette époque il n’y a qu’une liaison Toulon/Porto Torres avec Corsica Ferries. Pas de départ de Nice, dommage, mais Toulon c’est pas bien loin (on peut partir aussi de Gènes).
Pour une fois le trajet est super simple, rapide et pas du tout fatiguant, 1h30 de route, puis départ en bateau à 20h et arrivée à 6h du matin en Sardaigne après une nuit en cabine.
Le bateau est très bien, on avait prévu de quoi manger car à bord c’est assez cher. Il y a une petite air de jeux où Tao s’est bien amusé. Niveau cabine, rien à redire, j’avais opté pour une cabine un peu mieux que la basique et c’était super, un lit deux places et un lit en hauteur pour Tao, douche et WC, et surtout un grand hublot (c’est pour ça que je n’ai pas pris la cabine la moins chère car il n’y pas de fenêtre et ça me dérange).

Coût du bateau : Pour 2 adultes et un enfant, un fourgon Fiat Ducato 6m de long, et hauteur + 2m40 (car on avait les surfs sur le toit), cabine 440 euros.
Vous pouvez acheter un billet en dessous des 400 euros si vous optez pour une cabine moins chère.

Hébergement : une nuit à 15 euros dans une aire de Camping Car (à 4 jours près c’était fermé mais là on avait pas le choix et il était trop tard pour chercher un autre endroit), sinon à part cette nuit là on a fait que du camping sauvage.
ATTENTION, en cette période quasiment tous les campings sont fermés, donc si vous avez un camion avec lequel vous ne pouvez pas être totalement autonome et que vous avez besoin d’aller au camping de temps en temps, je ne pense pas que ça soit une bonne période.
Pour les vidanges, on avait trouvé un coin à Putzu Idu gratuit, sinon comptez entre 6 et 8 euros (regardez sur l’application Park4night).

Restaurant : les deux restaurants qu’on a fait, on a payé 35 euros pour 2 pizzas, un plat pour Tao (grosse salade ou frites), 2 bières et un coca.

Laverie : on en a pas eu besoin car j’avais amené assez d’affaires mais régulièrement j’ai pu voir des laveries dans les villages.

Coût de la vie : On a trouvé que c’était un peu plus cher qu’en France pour les courses, mais ça reste raisonnable. par contre l’essence est très chère ! On a payé le gasoil 1,60 le litre, c’est ce qui nous aura couté le plus cher.

Température : Fin Octobre début novembre, on a été aussi bien en short qu’en pantalon, prenez un peu de tout mais il fait relativement bon.

Surfer en Sardaigne.

Alors là ce fut une belle découverte, il faut dire qu’on est tombé sur 15 jours avec beaucoup de conditions mais Julien a tout de même été vraiment surpris par la qualité des vagues, le nombres incroyables des spots et peu de monde à l’eau. Ce fut son meilleur surftrip en camion, et l’un même dans le monde, oui, oui,…car il dit qu’en combinant peu de monde, des vagues sympas, l’eau pas trop froide, ça vaut plus qu’une vague au top mais bondée de monde. En résumé il s’est régalé et veut y retourner !

Je vous écris seulement les spots testés mais explorez aussi par vous même, y en a partout !

Les spots de surf :

Combinaison en 3.2 fin octobre.

Mesa Longe : Houle du nord à nord ouest. Belle plage, spot Intermédiaire/avancé.S’archittu : Superbe baie, vagues longues à longboard, un peu de houle pour que ça marche, houle ouest à nord.
Putzu idu : Idéal pour Tao, petite vagues, sable.
Porto Ferro : Spot à longboard, Julien a pas trop aimé car il est pas fan de ce genre de vagues, mais si vous faites du longboard ou du paddle allez y faire un tour. la plage est très belle.
La Speranza : au dessus de alghero, houle de sud ouest à nord ouest. Point, spots intermédiaires, cailloux.
San’Antioco : Coacuaddus, plage sympa, quand peu de houle Tao a pu surfer. Sinon continuez un peu la route, sur la gauche vous verrez une tour, prends la route et juste avant la tour il y a une route qui descends entre les maisons, beau point avec de la houle. Explorer cette petite ile, y a des spots partout.

Notre roadtrip en Sardaigne.

Est de l’île.

Avant de passer du temps au bord de l’eau, on avait envie d’explorer le coté montagne de la Sardaigne. Cette île offre quelques endroits très sympas, mais à faire seulement si vous avez du temps, sinon privilégiez le coté mer.

Nous avons beaucoup aimé la « Grotta di Ispinigoli », comptez 20 euros pour deux adultes et 1 enfant. On ne peut pas faire de photos mais l’endroit est incroyable ! La visite est guidée et se fait toutes les heures, cela dure 30 minutes.
Nous avons vraiment aimé tous les 3, si vous êtes dans ce coin de l’île je vous conseille d’y aller faire un tour.

La route de Dorgali à Urzulei est très belle, c’est sur cette route que se trouve le départ de la randonnée pour aller voir le Canyon. Nous ne l’avons pas faite, c’est trop dur avec un enfant, 700 mètres de dénivelé en 2h…mais il parait que c’est très beau. Attention l’entrée en bas est payante, donc pensez à partir avec tout ce qu’il vous faut.

Nous avons bifurqué vers Talana jusqu’au Lac di Gusana, nous avons encore plus aimé cette partie de route. A faire seulement si vos enfants acceptent bien de rouler pendant des heures car à part rouler on a pas fait grand chose…
Nuit au bord du Lac du Gusana.

Orgosolo, un petit village qui mérite de s’y arrêter ! On a passé un petit moment à se balader dans les petites rues et découvrir toutes les peintures, « les murales » qui ornent les façades, c’est très agréable. On a trouvé un magasin qui nous a fait déguster du fromage et du miel et bien entendu on est reparti avec des petits achats.

Ouest de l’île.

Un très belle endroit pour dormir, surfer, se baigner c’est la plage de Mesa Longe. Il y a pleins de promenades qui partent de chaque coté de la plage.
Il y a un grand parking où vous pourrez vous garer et y passer la nuit.

COUP DE COEUR
Pas loin de cette plage se trouve Capo Mannu, ce fut l’un de nos endroits coup de coeur, un endroit juste sublime où on a pu dormir avec une vue ++++. Des sentiers partent des deux cotés également pour aller se promener. Il peut y avoir de très belles vagues ici mais nous n’avons pas vu le spot marcher.

Plus au nord, plage de S’Archittu, magnifique baie avec de belles vagues à longboard quand il ya de la houle. On a dormi sur le parking du village (en basse saison ils ne disent rien mais ne le faites pas en plein été). Très belle promenade à faire le long de la mer.

Dans Péninsule du Sinis, il y la plage de Putzu idu, une longue plage où les enfants peuvent s’amuser facilement, en continuant un peu plus loin, il y a d’autres petites plages propices au surf. tao s’est bien régalé à cet endroit.

Plus au Sud dans la péninsul, plage de Tharros très belle, vous pouvez surfer aussi là bas.

Un petit village non loin de là, San Salvatore, ambiance western, on dirait un village fantôme à cette époque de l’année, des films ont été tournés ici.

Sud Ouest de l’Ile.

Spiagga da piscinas, apparemment très belle plage mais nous n’y sommes pas allés, la fin de la route c’est une piste mais praticable, à éviter peut être en cas de pluie.

En tout cas la route dans cette partie de l’ile est sublime ! Nous sommes allés jusqu’à Bugerru pour y passer la nuit.
Tao est allé surfer un peu sur à la Spiaggia di Portixeddu.

Pour cette nuit là nous avons du dormir sur une aire de camping car dans le village pour 15 euros la nuit, il était tard pour chercher un autre endroit, mais lieu très agréable avec vue mer. 
Le village est sympa, c’était un ancien centre minier.

Une autre aire se trouve avant d’arriver au village sur la droite, superbe vue sur une grande plage (10 euros pour cette aire mais pas de services).

Juste à coté de ce village, se trouve la « Spiaggia de Cala Domestica », une magnifique petite plage qui m’a fait penser à l’algarve au Portugal. ce jour là il ne faisait pas très beau dommage…nous ne sommes pas restés.

La route jusqu’à Fontanamarre est un de nos coups de coeur de ce voyage, une route qui surplombe la mer avec des vues incroyables ! A faire. Il y a très peu d’endroits pour s’arrêter pour fair de photos, d’où l’absence de clichés à vous montrer mais on conseille vraiment de prendre cette magnifique route.

Isola de Sant’Antioco, une petite île reliée à la Sardaigne par un pont. Un endroit que l’on a beaucoup aimé. Je conseille de faire le tour, c’est tout petit. Nous avons principalement dormi vers la plage de Coa Quaddus. Petite plage très sympa où Tao a surfé.

Non loin de là, vous verrez une tour, prenez la route pour y aller et juste avant vous verrez une route qui descend entre les maisons. Magnifique endroit au bord de l’eau, nous y avons passé quelques heures.
Un Sardes est venu nous voir, un vieux monsieur qui a habité en France il y a longtemps, il nous a dit que quand il voyait un véhicule immatriculé en France il avait envie de venir leur dire bonjour et parler un peu français, c’était très sympa, une jolie rencontre. Il nous a raconté sa vie en France avec les larmes aux yeux, remerciant notre pays de l’avoir accueillit comme ça.

Pour le surf, très beau Point quand ça marche, Julien a pu y surfé seul ou à 4 au maximum !

C’est une petite ile magnifique qui vaut le coup d’y passer plusieurs jours.

Une super adresse de pizzeria Rubiu, on y a super bien mangé, en plus c’est une microbrasserie donc vous pourrez déguster leurs propres bières brassées sur place, on recommande ++

C’est sur ici que nous avons fait Halloween, on avait ramené une petite citrouille à faire faire à tao, et oui même en camion on fait pas mal d’activités créatives.

Nous n’avons pas eu le temps d’explorer davantage le Sud une prochaine fois.

Nord Ouest de l’île.

Bosa, sur la route pour remonter vers le nord, nous nous somes arrêts dans ce petit village pleins de couleurs. Une belle halte, un village très mignon, et on en a profité pour déguster une bonne glace.

La Speranza, une plage située au dessus de alghero, pas très belle plage (mais on y a été après la tempête donc peut être qu’en temps normal c’est plus joli). On a pu dormir sur le parking sans problème et Julien a eu un bon surf le matin. 

Grotta di Nettuno, nous avons parlé de cet endroit à tao pendant tout le voyage, un escalier de plus de 600 marches mènent à cette grotte en bord de mer…malheureusement quelques jours avant notre arrivée il y a eu une tempêté et l’accés était fermé. Nous étions très déçus mais on reviendra !

Porto Ferro, une jolie plage avec des vagues à Longboard. Bel endroit pour y passer la nuit en bord de mer.

Mais nous avons surtout aimé un endroit au dessus qui se trouve vers le village de l’Argentiera. Juste avant d’arriver au village, il y a une route qui part sur la droite, vous découvrirez une très belle petite plage, en continuant la route, vous pourrez vous garer. Je vous conseille de vous promener ou de faire du vélo sur le chemin qui longe la cote, c’est sublime, on se serait cru en Australie !

Il y a un panneau interdiction d’entrée mais tout le monde y va, on a voulut tenter d’y passer la nuit (juste après la barrière sur le parking) mais un garde nous a réveillé le matin en nous disant que c’était interdit. C’est la seule fois où on s’est fait réveiller, mais il a été très gentil et nous a juste demandé de partir. Juste avant cette barrière, il y a un autre parking (mais la vue était moins belle et le parking pas très plat), il y avait un autre camion mais qui n’a pas été réveillé donc il vaut mieux dormir à cet endroit.

La Sardaigne fut une bien belle découverte, dire qu’on y si près de belle île et qu’on n’y était jamais allé. Niveau surf, Julien a eu de supers conditions mais attention ce n’est pas l’océan donc ce n’est pas constant. Privilégiez quand même l’automne pour avoir des chances d’avoir de belles vagues et pas de monde. Il ya bien sur pleins de lieux historiques à visiter mais nous ne les avons pas fait. Nous n’avons pas eu le temps non plus de vraiment faire toute l’île, mais on y retournera et je pense qu’on restera principalement dans le Sud Ouest et qu’on ira explorer le Sud Est.

N’hésitez pas à m’écrire si vous avez des questions.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *